Lieu ressource

Une fois à son compte, le temps pour soi semble se réduire considérablement si l’on n’y prends pas garde.

D’où l’importance d’avoir un endroit pour se poser, reprendre des forces.

Là-bas j’y puise inspiration, repos, douceur de vivre, … Tout y est plus lent.

Enfant, mon grand-père et moi sillonnions les chemins en mangeant des fraises et des framboises, il m’apprenait le noms des plantes et des arbres,  j’y retrouvais mes amis pour des constructions de barrages, et autres jeux d’extérieurs.

Adolescente, j’ai détesté cet endroit loin du monde, où le téléphone ne passait plus, la télé ne/ diffusant que 3 chaines et le poste de radio une seule station.

 

Les années passant, c’est devenu mon lieu ressource, mon refuge, l’ennui tant redouté ado devient salutaire, tout comme les mots fléchés au coin du feu, ou les longues marches silencieuses.

Petite maison nichée au cœur de la montagne, au départ des sentiers de randonnée du Parc des Écrins, un paysage à couper le souffle, … Ni médecins, ni boulangeries, une vingtaine d’habitants.

L’été y est doux, l’hiver rude, c’est la montagne, la vraie, celle qui forge les caractères, nous ramène à notre juste place d’être humain faisant partie d’un tout, il est parfois bon de s’en souvenir.